Les informations à savoir sur l’investissement en loi Pinel à Cannes

De nombreuses opportunités sont à saisir sur le marché immobilier de Cannes. En effet, plusieurs programmes de logements neufs ou rénovés sont disponibles sur la ville. Le marché est d’autant plus intéressant que Cannes fait partie de l’agglomération niçoise, ce qui vous permet d’avoir un champ de recherches plus larges pour votre investissement loi Pinel.

La proximité avec la ville de Nice comme atout

Nice est un des marchés les plus attractifs de France, au même titre que Paris ou Bordeaux notamment. L’agglomération voit depuis quelques années sa population se rajeunir, avec la venue des milliers d’étudiants et des jeunes actifs. L’économie niçoise est dynamique, la ville accueille plusieurs centres d’affaires internationaux. Cet élan économique repose aussi sur le tourisme, la ville étant visitée chaque année par 4 millions de tourisme… Sachez que le dynamisme de Nice profite aux villes faisant partie de son agglomération, à commencer par Cannes. Cela s’observe nettement dans l’évolution du marché immobilier de la station balnéaire.

Cannes est en zone Pinel A. plusieurs programmes immobiliers neufs y sont disponibles. Ce sont autant d’opportunités à saisir pour un investissement locatif et tirer parti des avantages fiscaux qui vont avec. Le marché est d’autant plus intéressant que les demandes sont fortes, comme c’est le cas aussi à Nice, justement.

Les conditions à remplir pour investir en loi Pinel à Cannes

La première condition concerne la durée de la mise en location. Elle est de 6 ans au minimum, vous donnant droit à 9 % de réduction d’impôt. En louant un bien pendant 9 ou 12 ans, vous avez droit à 18 ou 21 % de réduction d’impôt. Dans le meilleur des cas, votre gain fiscal peut atteindre 63.000 €. Deux autres conditions sont à relever, à savoir le plafond du loyer et celui des revenus du locataire.

Le plafond du loyer

Pour obtenir le plafond de loyer de votre logement, vous calculez d’abord la surface utile, laquelle s’obtient en additionnant la surface habitable avec la moitié des surfaces annexes. Par exemple, pour un appartement de 160 m2 avec un balcon de 8 m2, la surface utile serait de 164 m2. Notez au demeurant que la superficie prise en compte pour les espaces annexes est plafonnée à 8 m2. De plus, si les balcons ou les terrasses sont considérés comme étant des espaces annexes, il en est autrement pour les parkings.

Vous utilisez la surface utile pour calculer ensuite le coefficient multiplicateur, via la formule suivante : 0.7 + (19 / surface utile), ce qui donnerait dans notre exemple 0.82 ; sachant que cette valeur est plafonnée à 1.2.

La dernière donnée dont vous aurez besoin est le barème Pinel, qui est de 12.59 €/m2 pour la zone A.

La formule pour calculer le plafond de loyer est : surface utile x coefficient multiplicateur x barème Pinel ; cela donne dans notre exemple 1693.13 €/m2.

Le plafond des ressources des locataires

Locataire seul : 36 971 €

Couple de locataires : 55 254 €

Locataire vivant seul ou en couple vivant avec 1 enfant : 66 420 €

Locataire(s) vivant avec 2 enfants : 79 558 €

Locataire(s) vivant avec 3 enfants : 94 183 €

Locataire(s) vivant avec 4 enfants : 105 985 €

Locataire(s) vivant avec plus de 4 enfants : le plafond du locataire ayant 4 enfants à charges est majoré de 11 809 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *